Hiver 2017

Fin mars 2017. Je peux officiellement dire que l’hiver est derrière nous ! Nous avons eu un hiver froid, plusieurs tempêtes et beaucoup d’accumulation de neige cette année. Permettez moi un petit compte-rendu de notre deuxième hiver en Colombie-Britannique.

Je me souviens que l’an dernier, lors de notre premier hiver, j’étais nostalgique de l’hiver québécois. J’étais toute excitée quand il y avait 6 pouces de neige d’accumuler au sol ! On allait jouer dehors avec les enfants, on faisait des bonhommes de neige. On essayait de revivre le Québec avec le peu de neige qu’on avait ! Et bien cette année, l’hiver nous a bien surpris ! Alors que les Britannico-Colombiens ne possèdent pour la plupart même pas de foulard ou de pelle à neige, ils s’en sont mordus les doigts cette année !

Nous avons reçu trois tempêtes de neige apportant chacune entre un et quatre pieds de neige en une seule journée ! C’est énorme pour ici. Normalement, les températures moyennes de décembre à février ressemblent à du 5 degrés, pluvieux… Tous les jours…

Mais cette année, je me suis réveillée un matin et BANG, il y avait deux pieds de neige partout ! Et il a continué de neiger toute la journée. Le soir, c’était rendu à 4 pieds de neige ! (Je rappelle que plusieurs ici n’ont pas de pelle…) Et il a continué de neiger toute la nuit. Le lendemain, un autre pied de neige. C’était simplement fou. Vous rendez-vous compte à quel point la ville à juste arrêtée de fonctionner pendant au moins 24 heures ? Et plus…

Quelqu’un me racontait qu’il a fait quatre magasins pour trouver une pelle sans succès. Tout était vendu partout. J’ai même vu une pancarte dans l’entrée du Canadian Tire écrit « shovels, sold out ». Il faut en rire. 🙂 Mais c’était le vrai bordel dans la ville.

Cet hiver, le BC a connu trois bordées de neige dont une avec du verglas. Lors de la deuxième, qui fut la plus grosse, la ville est même venue déneiger notre rue !!! …avec une gratte et un mini tracteur équipé d’un souffleur à neige. Mais ils sont venus ! C’est drôle parce qu’ils sont venus déneiger juste après qu’un petit incident survienne sur notre rue :

Un autobus de ville est resté pris dans la neige dans une rue près de chez nous. L’autre autobus (faisant le trajet inverse) n’a donc pas voulu prendre le même chemin et à fait un détour dans notre rue mais elle est restée prise elle aussi. Quand la dépanneuse a eue terminé de déprendre la première autobus, elle est venue déprendre la deuxième. Mais la dépanneuse est restée prise elle aussi. Donc ils ont appelé une autre dépanneuse pour venir déprendre la première dépanneuse et l’autobus. C’est drôle, après ça, ils sont venus déneiger notre quartier…

Bref, avec cette tempête, on a vécu du bon temps aussi. La ville était au ralentie. L’école a été fermée 4 jours sur 5 cette semaine là. Les enfants ont construits des forts et des igloos. Ils avaient mêmes une montagne de neige devant la maison sur laquelle ils ont glissés pendant plusieurs semaines.

Je suis personnellement contente que mes enfants aillent vécus un peu « l’hiver » tel que je le connais. Les gens du BC qui nous entourent disent pour la plupart n’avoir jamais vu autant de neige ici durée aussi longtemps dans toute leur vie.

Donc on l’a vécu ! C’était cette année ! Maintenant espérons qu’on soit clair pour un autre 20 ans.

 

Publicités