Mon nouvel emploi en C.-B. : Voilà Vinyl

_DSC4317.jpg

Très chers lecteurs, après plusieurs mois d’absence sur mon blog (plus de 8 mois..), je me dois de vous expliquer ce qui m’a tenue éloignée pendant tout ce temps. Ce n’est certainement pas un manque d’intérêt ou un syndrôme de la page blanche qui m’a empêché d’écrire. Simplement, les derniers mois ont été tellement chargé que je n’ai pas été capable de maintenir ce blog a jour.

Vous souvenez vous qu’au moment de notre déménagement et tout au long de notre première année de vie dans notre nouvelle province, j’étais une maman aux études ? Je suivais un cours universitaire en entrepreneuriat que je faisais de la maison et qui a durée environ un an. Et bien, le cours est terminé et depuis maintenant six mois, j’ai commencé à mettre à profit ce que j’avais appris. Je me suis parti une petite entreprise !

Imaginez-vous donc que je crée des décalques muraux (« wall decal » siouplait..), et que je fais la création, la vente et la livraison à partir de la maison ! …De la maison parce que même avec une petite entreprise, j’ai encore trois enfants. Et même si deux sur trois sont à l’école maintenant pendant la journée, ma petite Chloé n’a que 2 ans et demi. Disons que sa sieste de l’après-midi me permet de travailler pendant 2 heures sans interruption. Oui oui, sans interruption !

starting_a_home_business3

Bref, si vous ne connaissez pas ce que sont les wall decals, ce sont des autocollants muraux.  Ils sont vraiment chouettes et on en voit partout: vitrines de boutiques, lettrage de voitures, pancartes… mais aussi dans les maisons 🙂 Ils sont super faciles à installer et quand on veut les enlever, ils n’abîment pas les murs. C’est un produit vraiment génial dont je suis très contente d’avoir fait la découverte.

J’ai choisi le nom « Voilà Vinyl » pour mon entreprise parce que je voulais absolument une petite connotation francophone. Mais bon, il était primordial que les anglophones soient capables de prononcer le nom de l’entreprise et idéalement même d’en comprendre le sens. Voilà est donc rempli de bon sens !

Donc voilà, c’est ce qui justifie ma longue absence de 8 mois. Je n’arrêterai pas la mise à jour de ce blog car j’apprend encore des différences entre le Québec et le BC même deux ans après notre déménagement. Cependant, je n’écrirai probablement plus d’articles à tous les mois comme je l’eut fait dans le bon vieux temps !

Merci de me suivre ☺️ Si ça vous intéresse, j’ai maintenant un compte instagram (ben oui… j’ai commencé ça pour ma business…) donc vous pouvez me suivre la dessus. Et il y a également mon site web et Facebook.

www.voilavinyl.com
Instagram: #voilavinyl
Facebook: www.facebook.com/voilavinyl
Etsy: https://www.etsy.com/ca/shop/VoilaVinyl?ref=pr_shop_more

Publicités

On poursuit les études… en famille 

 Pas toujours facile les études à distance avec trois enfants. J’ai beau être à temps partiel (seulement deux cours par session au lieu de quatre), j’ai de la difficulté à ne pas prendre de retard sur mon horaire… Pour rester à jour, je dois consacrer environ 8 heures d’étude par cours par semaine. Donc plus ou moins deux journées/semaine. 

Ça semble plutôt accessible comme objectif mais dans la réalité, je suis seulement capable de vraiment me concentrer les soirs de semaines. Quelques fois, j’essaie d’avoir des journées complètes et je fais garder les enfants (merci à ma belle-sœur, by the way!) mais je cours un peu tout le temps pareil. 

Une chance, j’aime vraiment mon champ d’études. Je suis entrain de terminer un cours d’anglais qui m’aide énormément à m’améliorer à l’écrit (et à l’oral, par le fait même) et je termine également un cours de marketing. Surprenament, je trouve le marketing fascinant…

D’ici un mois, je devrais avoir fini ma première session !  Ce sera quand même le tiers du programme d’accompli. 🙂

  

Déjà une semaine dans notre nouvelle maison!

Pendant que les enfants s’amusent à découvrir leur nouvelle maison, nous, on ne chôme pas ! Pierre est dédié presqu’à 100% à la peinture et autres fignolages pendant que j’essaie de vider des boîtes et de nous installer le mieux possible. Vous devriez voir notre garage… Il est rempli de boîtes !! C’est décourageant…


Au moins, le plus gros est fait : La cuisine est complètement dépaquetée ! J’ai du faire ça sur deux jours parce qu’avec trois enfants, ça a l’air que ce n’est pas évident travailler sans être interrompu 😉

Comme vous pouvez voir, c’est une cuisine des années 90 qui aura éventuellement besoin d’une bonne touche de modernisme. Pour l’instant, on la garde comme ça et on apprécie ses grands comptoirs et son côté bien fonctionnel.

Autrement, la vie commence à reprendre son cours. Chacun d’entre nous apprécie à sa manière la stabilité que nous apporte notre nouvelle maison :

Bébé Chloé a enfin recommencé à faire ses nuits (elle ne les faisait plus depuis qu’on était partie du Québec). Elle commence également à être capable de se tenir assise et de jouer toute seule… Elle devient grande si rapidement… Où est passé mon bébé ?!?!


Zack et Arielle ont développé une passion pour le vélo depuis qu’ils ont accès à de l’asphalte (chose qu’on n’avait pas dans notre rang de campagne autrefois) ! Ils me demandent tout le temps pour aller en faire mais ils ne sont pas chanceux car l’hiver, il pleut beaucoup au BC. Et en ce moment, on est dans une période où ça fait presqu’une semaine qu’il pleut à tous les jours (et toute la journée) ! Donc pas de chance pour le vélo…


Moi et Pierre, on apprécie simplement le retour à la stabilité, ni plus ni moins ! J’ai personnellement commencé à prendre plus de temps pour mes études à distance. Je suis d’ailleurs entrain de suivre un cours d’anglais écrit et j’adore ça ! Je sens que ce cours sera le plus utile que je suivrai 🙂

Maman aux études

L’installation dans l’appartement est presque terminé ! Il reste encore plusieurs boîtes à l’entrepôt mais elle resteront là-bas pour la plupart. Ce sont des choses moins utiles comme la table de patio (terminé pour cette année), des boîtes de décorations, la literie pour la chambre d’amis… Vous voyez le genre ? Pas de place dans l’appartement pour tout ça !

Dans un autre ordre d’idées, j’ai commencé mes études universitaires à distance ! Youhou ! J’avais peur d’ouvrir mon livre de cours « le marketing de l’idée à l’action » et de m’endormir dessus (dans le sens ennuyant à mort) mais pas du tout ! Je trouve ça super intéressant ! Je n’ai pas encore déterminé si ce que j’aime c’est d’étudier ou juste d’être tranquille pendant plusieurs heures en ligne.. Tu sais, sans enfant 😉 Mais bref, j’aime beaucoup.

Hier, j’ai essayé d’aller m’installer dans un café internet pour étudier. J’aimais vraiment l’idée. Je m’imaginais assise à une de ses petites tables hautes avec mon laptop, mes livres d’études et mon marqueur jaune à la main. Une vraie étudiante ! Mais je devais apporter ma petite de trois mois avec moi… Non, je ne suis pas seulement étudiante, je suis aussi maman. Et en ce moment, une maman qui allaite ! Je ne peux donc pas me séparer de bébé pendant plus de deux heures.

Donc imaginez moi avec bébé sur les jambes entrain de « shaker » le genoux pour que bébé ne pleure pas tout en essayant d’assimiler la notion du concept marketing !

Effectivement, ce n’était pas la meilleure des idées. Ça avait bien commencé, je dois le dire, mais j’ai du partir après un certain temps parce que bébé ne voulait plus coopérer. Éventuellement, j’étudierai de la maison !

   

  

Le grand saut des études universitaires 

Ça y est ! Je me suis décidé et je vais m’inscrire à l’université à distance !!! J’ai posté ma demande d’admission aujourd’hui et ça m’a fait tout drôle… Il me semble qu’il y a longtemps que j’ai fait un trait sur les études universitaires. J’ai obtenu mon DEC en 2007 (donc il y a 8 ans, quand même…) et depuis quelques années déjà, je m’étais rendu à l’évidence : l’école, c’est fini pour moi !

Mais voilà que je décide d’y replonger. J’ai regardé les différents programmes offerts et après plusieurs hésitations, j’ai arrêté mon choix sur un programme court en entrepreneuriat offert par la TELUQ. C’est seulement 5 cours et ça donne une « attestation d’étude de premier cycle » comme diplôme. J’aimerais bien me faire ajouter un cours d’anglais en plus pour me perfectionner (surtout à l’écrit…) mais je verrai si je peux l’ajouter au programme une fois inscrite.

Alors je prends cette inscription comme une aventure de plus qui commence. Tant qu’à changer de vie, aussi bien changer pour vrai !

Formulaire d'admission TELUQ

Une grande décision: la formation à distance

Cette semaine, en parlant avec des amis, j’ai réalisé que si je faisais des études à distance pendant que je suis maman à la maison, j’aurais droit à des prêts et surtout des bourses très intéressants. Plusieurs milliers de dollars ! Je dois y penser en long et en large mais c’est une idée qui m’intéresse sérieusement. Seulement, si jamais je m’inscris, je dois le faire avant de quitter le Québec pour avoir droit à l’aide financière. Donc voilà ! Une autre chose qui s’ajoute à ma « to do list » qui est déjà assez exorbitante à mon goût !

Il y a plusieurs universités qui offre des cours à distance. Je considère m’inscrire à un microprogramme universitaire (entre 12 et 18 crédits en moyenne) ce qui équivaudrait à 2 cours par session pendant 3 sessions. Je ne mets pas la barre trop haute quand même 😉 Puisque mon mari n’aura pas besoin d’aller travailler en arrivant au BC (il est sur les congés de paternité), je pourrais étudier et il s’occuperait de la marmaille. Ce qui me donnerait une à deux journées par semaine à consacrer à mes études. Je crois que c’est réaliste. Ça reste à voir…