La culture

L’histoire de la Colombie-Britannique a eue pour conséquence un peuple qui n’a pas beaucoup de racines culturelles. La jeunesse de ses villes ainsi que sa proximité avec les États-Unis empêchent, dans une certaine mesure, le développement d’une culture bien à elle.

Les émissions de télévision et la musique qu’on entend à la radio sont presque toujours des programmes américains. À mon avis, au Québec, la langue française crée cette barrière avec nos voisins du sud, ce qui permet à la scène culturelle de se développer. Ici, il n’y a pas beaucoup d’artistes locaux qui réussissent à se démarquer et à devenir connus et largement appréciés. Quelques groupes de musiques comme Nickelback, Michael Bublé et d’autres ont réussi à faire leur place mais à part ca, les gens ne sont mêmes pas capables de me nommer le nom d’un humoriste local. Pas qu’il n’y en a pas, simplement, ils se font plus rares…

Publicités